Que sont les techniques FUE et FUT de la greffe de cheveux ?

De nombreux hommes à des moments différents souffrent d’une perte de cheveux. Si beaucoup en profitent pour changer de look et renforcent leur virilité avec leur barbe, pour d’autres, la greffe de cheveux devient une nécessité. Pourtant, dans le large commerce que représente la chirurgie esthétique, il n’est pas toujours simple de pouvoir s’y retrouver. De limiter les peurs et les risques d’une implantation capillaire ratée. Il existe donc deux techniques principales, pratiquées dans cette discipline de la chirurgie esthétique. La FUE et la FUT. 

C’est quoi la FUE en greffe de cheveux ? 

La FUE est une technique d’extraction des cheveux. Celle-ci consiste à prélever, un à un chaque cheveu à l’arrière de la tête. Cette technique jugée révolutionnaire laisse de nombreuses petites cicatrices, souvent indétectables. Cette technique a pour avantages d’être sans douleur et de ne laisser aucune cicatrice à long terme. Mais elle a pour principal défaut de ne pas préserver la zone qui approvisionne en cheveux. En effet, il faut obtenir un maximum d’implants susceptibles d’être greffés. 

En quoi consiste la technique FUT en greffe de cheveux ? 

La technique FUT est aussi une méthode de prélèvement des cheveux. Elle induit la découpe d’une bande de peau à l’arrière de la tête. Si cette technique permet de préserver les cheveux qui restent sur le patient. Elle provoque cependant une cicatrice qui gêne beaucoup. Cette technique est intéressante pour les patients qui souhaitent préserver la zone qui approvisionne en follicule. 

Une solution naturelle pour limiter les coûts et les mauvaises surprises.

Il n’existe pas de techniques idéales, si certains aspects de la FUE ou de la FUT peuvent plaire, il faut malgré tout présenter une bonne indication. Ce qui ne garantit pas des résultats magnifiques à long terme. Donc dans ces conditions, il est parfois préférable d’opter pour le look d’un homme chauve mais barbu pour continuer de se sentir bien. 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*