En venir à bout du rhume naturellement : vos meilleures options

Bien qu’il soit capable de disparaître de lui-même, le rhume n’en est pas moins une maladie dotée de nombreux désagréments. Comment peut donc se débarrasser sans devoir se passer un comprimé à base d’ibuprophène et de pseudoéphédrine ? Plusieurs solutions naturelles existent pour cela. En voici les meilleures d’entre elles !

L’andrographis

Cela fait maintenant plusieurs siècles que cette plante très amère a été utilisée en médecines traditionnelles pour la lutte contre diverses infections respiratoires. On raconte même que c’est elle qui aurait mis fin à une épidémie de grippe ayant atteint le sous-continent indien en 1919. Il n’est pas donc de savoir qu’elle est à la base d’une potion scandinave reconnue pour son efficacité contre le rhume, le fameux Kan Jang. En occident cependant, il est difficile de trouver cette plante sous forme brute. Il faut ainsi se contenter de ses capsules et comprimés. L’andrographis doit surtout son efficacité contre le rhume et les infections respiratoires des propriétés suivantes :

  • Immuno-stimulante
  • Anti-inflammatoire
  • Fébrifuge

L’échinacée

C’est une des plus grandes découvertes médicinales des colons européens qui se trouvaient en Amérique au XVIe Siècle. L’échinacée fait ainsi depuis partie des ingrédients les plus utilisés pour le développement des médicaments et autres remèdes contre des infections respiratoires diverses. Elle était cependant mise aux oubliettes à partir du début du XXe Siècle et la découverte des antibiotiques, malgré une résistance louable dans certains pays comme l’Allemagne. Mais à une période marquée par une résistance de plus en plus de l’homme aux antibiotiques et une envie de plus en plus accrue vers le naturel, elle a regagné en intérêt, enregistrant ainsi des milliers d’adeptes n’hésitant pas à la prendre en infusion, en jus ou en capsules en cas de rhumes et autres maladies respiratoires.

L’ail

Dans le conscient collectif, il s’agit de la meilleure arme contre les vampires. Pourtant, l’ail constitue un grand allié de la santé dans de nombreuses civilisations depuis plusieurs millénaires. On en usait ainsi dans l’Égypte antique pour la lutte contre l’hypertension artérielle et les parasites, une utilisation qui subsiste encore actuellement dans de nombreux pays. Ce n’est cependant qu’à l’époque de Louis Pasteur qu’on a établi son efficacité pour l’élimination des bactéries. En état conscients, les soldats russes n’hésitaient pas à en user pour le traitement de leurs rhume, grippe et autres infections respiratoires durant la Deuxième Guerre mondiale pour pallier la pénurie de pénicilline.

Les aliments riches en vitamine C

Dans notre civilisation occidentale, il est habituel de prendre des comprimés de vitamine C en hiver pour lutter contre le rhume et autres maladies hivernales. Cette vitamine hydrosoluble sensible à la chaleur et à la lumière est reconnue en effet depuis 1960 comme un grand soutien de l’immunité et permet ainsi de réduire la durée de ces maladies. On n’est cependant pas obligé, pour profiter de ses vertus, de recourir aux compléments médicamenteux, de nombreux aliments en ayant une forte teneur, en ne citant que le kiwi, le papaye, le poivron, le manque, l’orange et le brocoli.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*