Quatre clés pour anticiper les maladies cardiovasculaires

Après des périodes de déclin constant, le nombre de décès dus aux maladies cardiovasculaires a augmenté. La bonne nouvelle, c’est qu’environ 80 % de tous les cas peuvent être évités en contrôlant l’hypertension artérielle et l’hypercholestérolémie et de maintenir des habitudes saines. Nous verrons ci-après un aperçu des principaux domaines sur lesquels vous devriez vous concentrer.

·      Des exercices physiques réguliers

Notre corps requiert trente minutes d’exercice physique modéré cinq fois par semaine. Il est important de savoir qu’il s’agit d’un minimum, et les données probantes suggèrent qu’en faire plus, ce sera mieux. Si cela vous semble intimidant, concentrez-vous sur les différents types d’activités que vous aimez. Nous suggérons de répartir votre temps d’activité total entre deux domaines : l’exercice volontaire et le mouvement quotidien. Les exercices physiques ciblés sont les entraînements traditionnels comme la marche motorisée, la course sur tapis roulant, la natation, le vélo ou l’aviron. Pour les mouvements quotidiens, concentrez-vous sur de petites périodes d’activité pendant la journée.

·      Une alimentation saine

Pour protéger votre cœur, votre alimentation devrait être axée sur les aliments d’origine végétale et vous devriez réduire au minimum votre consommation de viande rouge, en particulier de viande transformée. Chacun s’intéresse particulièrement sur les aliments associés aux bienfaits pour la santé cardiaque, comme les grains entiers, les fruits, les légumineuses, les noix et les huiles saines comme l’huile d’olive. Ces aliments sont riches vitamines, en fibres, minéraux et autres nutriments qui abaissent la tension artérielle et le mauvais cholestérol, réduisent le risque de diabète et aident à maintenir un poids sain, ce qui peut diminuer le risque de maladie cardiovasculaire.

·      Du sommeil suffisant

Nous recommandons aux adultes de dormir au moins sept heures, sur une base régulière, par nuit. Des études ont révélé que le fait de dormir moins que cette durée est associé à des facteurs de risque de maladie cardiaque comme un stress, une inflammation accrue, une pression sanguine élevée et un excédent de poids. Les parasomnies comme l’apnée du sommeil, dans laquelle une personne cesse de respirer de façon répétée pendant son sommeil, peuvent augmenter votre risque. Les individus troublés par l’apnée du sommeil sont plus éventuels d’avoir une insuffisance cardiaque, un rythme cardiaque irrégulier et le diabète.

·      Des contrôles systématiques

Consultez votre médecin pour contrôler votre proportion de cholestérol et votre pression sanguine afin de déterminer si des traitements supplémentaires seront nécessaires.

  • Cholestérol. Les scientifiques suggèrent que les gens devraient viser une proportion de cholestérol inférieur à 70 milligrammes par décilitre
  • Tension artérielles. Ces scientifiques ont récemment modifié la définition de l’hypertension artérielle à 130/80 mm Hg ou plus

Car les gens ne peuvent pas sentir quand leur tension artérielle est élevée, il est imposant de la vérifier régulièrement. Si une surveillance continue est indispensable, envisagez d’investir dans un tensiomètre à domicile.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*